Bienvenue à la paroisse catholique de L’Isle-Adam et Parmain

   

Le Père Parfait ABBEY, curé de la paroisse,  le père Gaston ZOUNNON et le père  PhilippeVOLANT,

avec les séminaristes Charles-Thierry Ndjandjo et Baptiste Pochulu,  l’équipe d’animation pastorale et tous les paroissiens,

vous souhaitent la bienvenue sur le site de la paroisse catholique de L’Isle Adam, Parmain et Jouy-Le-Comte.

 

POUR NOUS RENCONTRER : (voir aussi page : accueil et animaton paroissiale )

+ ACCUEIL AU PRESBYTÈRE DE L’ISLE-ADAM 44, Grande Rue 95290 L’ISLE-ADAM

tél : 01 34 69 01 88   fax : 09 58 99 85 42

courriel : paroisse@paroissedelisleadam.com

Par le Père Parfait ABBEY

Le vendredi de 17 à 19H sans Rendez-vous  et du Lundi au Samedi sur rendez-vous

Par des laïcs du mardi au samedi de 10 h à midi en temps scolaire

 


12 septembre 2015 | Posted in: ACCUEIL | Commentaires fermés

Du DIMANCHE 2 au DIMANCHE 9 OCTOBRE 2016

CARNET PAROISSIAL

Se sont unis devant Dieu : Léonard Alles et Anne-Laure Fernet

Se sont endormis dans l’espérance de la résurrection : Jean-Christophe Ledez, Bernard Berthier, Raymonde Elloir,

Gérard Poma

 AGENDA

Dimanche 2 : Pas de messe. Journée de doyenné autour de notre Evêque à Beaumont

Lundi 3 : 15h-17h : Café-rencontre, presbytère

20h30: Adoration avec le groupe de prière Effata

Mercredi 5 : 18h00 : Adoration et confessions suivie de la messe

Vendredi 7 : Notre dame du Rosaire.

20h30 : Catéchuménat, Presbytère

Samedi 8: 9h00: Messe suivie de l’adoration

15h-17h : Eveil à la foi, St Charles

18h00 : Messe à Jouy le Comte

Dimanche 9 : 28° dimanche ordinaire Messe des familles

Messe animée par La Chapelle du Prince de Conti

*************************

DATES IMPORTANTES A RETENIR

  • Dimanche 2 octobre: Journée de Doyenné à Beaumont autour de Notre évêque de 9h00 à 15h00 (pas de messe à l’Isle-Adam)
  • Dimanche 9 octobre: Messe des familles
  • Dimanche 16 octobre à 15h30 en l’église de l’Isle-Adam, L’AAOIA vous invite à un concert avec Romain Leleu, le célèbre trompettiste, victoire de la musique en 2009 qui sera accompagné à l’orgue par Ghislain Leroy. L’entrée est à 18€ sur place, 15€ en prévente à l’Office de Tourisme et gratuite pour les moins de 16 ans. »

 Retenez bien les dates du 29 et 30 octobre

Samedi 29 octobre, journée de récollection à l’Isle-Adam préchée par Mgr Roland, Evêque de Belley-Ars, ancien curé de L’Isle-Adam sur la miséricorde

Dimanche 30 octobre: messe d’action de grâce pour les 50 ans de notre diocèse en présence de Mgr Roland, Mgr Lalanne et des prêtres, diacres, religieux qui ont fait parti de notre paroisse

ET AUSSI

  • CONFERENCE « Éducation affective & sexuelle – Comment répondre à nos enfants et adolescents?

Le jeudi 13 octobre à 20h30 – Église des Louvrais (Pontoise). Avec Pascale Morinière, médecin & vice-présidente AFC nationales. Pour être sûr d’avoir de la place, inscription à contact@afc-vexin.org

  • Le week-end des 8-9 octobre 2016, à Mours (95) est proposée une retraite spirituelle pour les personnes touchées par le divorce. Avec le Père Emeric Dupont. Plus de renseignements sur Catholique95

 

Venez et Voyez!

  • Vous n’êtes pas baptisé, vous n’avez pas fait votre première communion ou votre confirmation, vous n’avez jamais été catéchisé, vous avez tout oublié, vous vous posez beaucoup de questions …

Le catéchuménat est fait pour vousVenez (re)découvrir ce qu’est la foi chrétienne, qui est Jésus Christ, comment on peut vivre sa foi en Eglise …

Contact : Sc Bouvarel 06 67 04 93 18

  •  

DIMANCHE 18 SEPTEMBRE 2016

EDITORIAL

La conscience d’être un membre de l’Eglise

« Il est absolument nécessaijean-paul-2re que chaque fidèle laïc ait toujours vive conscience d’être un «membre de l’Eglise», à qui est confiée une tâche originale, irremplaçable et qu’il ne peut déléguer, une tâche à remplir pour le bien de tous. Dans cette perspective, prend tout son sens l’affirmation du Concile sur la nécessité absolue de l’apostolat de chaque personne: «L’apostolat que chacun doit exercer personnellement et qui découle toujours d’une vie vraiment chrétienne (cf. Jn 4, 14) est le principe et la condition de tout apostolat des laïcs, même collectif, et rien ne peut le remplacer. Cet apostolat individuel est toujours et partout fécond, il est en certaines circonstances le seul adapté et le seul possible. Tous les laïcs y sont appelés et en ont le devoir, quelle que soit leur condition, même s’ils n’ont pas l’occasion ou la possibilité de collaborer dans des mouvements».

L’apostolat personnel renferme de grandes richesses qui demandent à être découvertes pour une intensification du dynamisme missionnaire de chaque fidèle laïc. Grâce à cette forme d’apostolat, le rayonnement de l’Evangile peut s’exercer d’une façon très capillaire, en atteignant tous les lieux et les milieux avec qui est en contact la vie quotidienne et concrète des laïcs. Il s’agit, au surplus, d’un rayonnement constant, parce que lié à la cohérence continuelle de la vie personnelle avec la foi, et en même temps d’un rayonnement particulièrement incisif, parce que, dans un partage total des conditions de vie, de travail, des difficultés et des espérances de leurs frères, les fidèles laïcs peuvent atteindre le cœur de leurs voisins, de leurs amis, de leurs collègues, et l’ouvrir à l’horizon total, au sens plénier de l’existence: la communion avec Dieu et entre les hommes. »

Jean Paul II, Christifideles Laici n°28

 

19 septembre 2016 | Posted in: EDITORIAL | Commentaires fermés

DIMANCHE 26 JUIN 2016

Editorial du père Parfait

Pendant les vacances, essaie de ne pas m’oublier !Croix-celtique01

Tandis que se dresse devant nous la porte des vacances, permettez qu’au nom de Jésus, je vous  adresse ces paroles bien connue de Sheila : « pendant les vacances, essaie de ne pas m’oublier ! ».  Sur les lèvres mêmes de  Jésus, cela pourrait s’énoncer :

Pendant les vacances, ne me donne pas des vacances ! Ou encore pendant les vacances, n’arrête pas de me suivre !

En effet la pause estivale s’annonce et le  temps sera  bientôt au repos, aux rencontres et retrouvailles familiales, aux découvertes d’autres horizons, d’autres visages et d’autres cultures. Au cœur de cette pause estivale, il peut- être tentant de se mettre presque banalement en vacances de Dieu, de ses rendez-vous dominicaux où nous montons à l’autel du Seigneur, de ce cœur à cœur avec le Christ qui donne à nos paroles, nos regards, à notre engagement sa consistance et son goût d’éternité. D’une certaine manière, les vacances peuvent constituer un test pour notre vie spirituelle et la place que Dieu occupe dans notre vie lorsque nous sommes loin des regards habitués,  du cercle des amis et des voisins.

Je nous entends murmurer chacun nos prétextes comme les interlocuteurs de Jésus dans l’évangile de ce jour. Ces personnages ont des postures différentes et l’évangile ne nous donne pas leur nom, tellement, ils pourraient porter nos prénoms et nous ressembler par leurs attitudes.  Chacun de nous peut en arriver à devenir rigide dans sa posture spirituelle, dans nos jugements hâtifs au point de condamner les autres là où Dieu lui-même ne les accuse de rien. On peut aussi en arriver à dire « Oui Seigneur, laisse- moi d’abord profiter un peu de mes enfants, de ma famille, de cette belle plage, de ce beau paysage,» comme  si Dieu était un concurrent ou la dernière roue ou encore le vernis qui agrémente notre relation devant les autres ; ou encore «  pendant les Vacances, il faut laisser le bon Dieu en paix » ou enfin, dans une formule classique maintes fois entendue : « l’essentiel n’est pas d’être un « tala » ou un « chacha »

« Qu’est-ce donc l’essentiel ? »

L’essentiel c’est que  notre vie s’abreuve en Dieu comme celle du Christ et s’engage contre vents et marées dans le monde pour attester que le véritable bonheur se trouve en Dieu. «  Je n’ai pas d’autre bonheur que toi » dit le psalmiste : ces mots du psalmiste, nous pouvons les offrir nous  aussi au Seigneur : communautairement et personnellement. Non pas comme une rengaine récitée du bout des lèvres mais comme un poème que toute notre existence ose déclamer au Père de Jésus, qui donne le vrai repos aux corps et aux cœurs.

Oui pendant les vacances, essayons de ne pas oublier, le Christ qui marche vers sa passion par amour pour nous.

Père Parfait Abbey

25 juin 2016 | Posted in: EDITORIAL | Commentaires fermés

DIMANCHE 12 JUIN 2016

Editorial de Charles-Thierry et Baptiste (Séminaristes)

«  Venez et voyez comme est bon le Seigneur »

Aujourd’hui, une page se tourne et l’histoire continue de s’écrire. Nous quittons les bords de l’Oise pour rejoindre les bords du Tibre.

Nous tenons à vous remercier tous et chacun de nous avoir accueilli et de nous avoir accompagné durant ces deux ans. Merci pour vos paroles d’encouragement, vos mots de soutien. La présence de deux séminaristes au sein de la paroisse aura été un beau signe et aussi un témoignage, sachez que votre présence nous aura donné d’affirmer la réponse que nous donnons au Seigneur.

Au cours de ces deux années, nous avons découvert la vie et le ministère de prêtre aux côtés des P. Guy-Emmanuel, P. Parfait, P. Philippe et P. Gaston. Nous avons appris la transmission de la. Foi avec les aumôneries du collège et du lycée, et aussi chez les plus petits. Nous avons prié avec vous tous que ce soit le dimanche matin ou à tout autres temps de la vie paroissiale.

Ces deux premières années en paroisse resteront gravées dans nos mémoires et constituent le roc sur lequel poursuivre notre formation.

À vous les jeunes ! Les 6ème/5ème, les 4ème/3ème, les lycéens, les Servants, les Scouts, les Guides, les Louveteaux et Louvettes !

« N’ayez pas peur ! Ouvrez, ouvrez toutes grandes les portes au Christ ! » (homélie de la Messe de début du pontificat, le 22 octobre 1978). Ces mots du Saint Pape Jean-Paul II c’est à vous qu’ils s’adressent aujourd’hui.

Chacun, nous sommes appelés par le Seigneur à être heureux ! Pour cela : priez et écoutez. Priez pour vous, écoutez en vous. Priez pour les autres, écoutez les autres. Priez la Parole, écoutez la Parole. Nous vous invitons à vous laisser habiter et former par le Seigneur.

À vous les parents et adultes !

Nous vous invitons à faire de vos foyers de véritables lieux où résonne sans crainte l’appel du Seigneur. Car le monde a plus que jamais besoin d’hommes et de femmes qui se consacrent à Lui, au service de leurs frères et de l’Église. Priez pour les vocations sacerdotales et religieuse. Avec votre aide, que vos jeunes soient attentif à l’appel du Maître de la moisson et s’engager avec confiance sur la route du Seigneur.

Encore merci pour ces deux ans avec vous, chez vous, chez nous.

Soyez assurés de notre prière fidèle et fraternelle. Nous nous confions à vos prières.

Charles-Thierry et Baptiste

11 juin 2016 | Posted in: EDITORIAL | Commentaires fermés

DIMANCHE 5 JUIN 2016

Editorial du Père Gaston Zounnon

L’évangile de Paul (Galates 1, 11-19) mosaÏque St Paul

Je ne suis pas spécialiste des questions bibliques (heureusement peut-être) mais je me laisse interpeller par cette expression « évangile de Paul » pour partager avec vous ce qu’elle m’inspire avec la naïveté du non spécialiste. N’est-ce pas quatre évangiles que contient la Bible (Mathieu, Marc, Luc et Jean) ? D’où vient qu’il y en ait un autre qu’on appelle « évangile de Paul » ?

A travers ces mots dans la deuxième lecture (« L’évangile que j’ai proclamé, n’est pas une invention humaine […] »), Paul justifie son autorité d’Apôtre même s’il n’a jamais fait partie du groupe des douze Apôtres. L’expérience qu’il a faite de Jésus sur le chemin de Damas vaut à ses yeux les trois ans de compagnonnage des autres Apôtres avec Jésus. Voilà pourquoi il peut, légitimement, non seulement réclamer le titre d’Apôtre mais aussi mettre sa prédiction sur le même plan que celui des Apôtres qui ont connu Jésus pendant les jours de sa vie terrestre.

En qualifiant son enseignement d’évangile, saint Paul élargit pour nous le sens du mot évangile en attirant notre attention sur le sens étymologique de ce mot, c’est-à-dire en grec « Bonne Nouvelle ». Bien sûr, son propos n’est pas de dévaloriser les quatre évangiles (encore que certaines lettres de Paul sont antérieures aux quatre évangiles), mais de faire remarquer que ses lettres et même chacun des livres de l’Ecriture Sainte (c’est-à-dire la Bible) peut être considéré comme évangile, c’est-à-dire bonne nouvelle en tant qu’ils sont Parole de Dieu pour notre salut, peu importe la qualité, la culture, le tempérament et le statut social de celui qui les dit.

Père Gaston Zounnon

4 juin 2016 | Posted in: EDITORIAL | Commentaires fermés